TEMOIGNAGE : Lettre à notre Héros National El Hadj Hissein Habré

Son excellence, « Nous ne sommes rien sur cette terre si nous ne sommes d’abord les esclaves d’une cause, de la cause des peuples, la cause de la justice et de la liberté… » Frantz Fanon.

Tout comme Frantz Fanon, son Excellence vous avez été « la victime d’une cause », celle de la libération du peuple tchadien de 1960 à 1975, qui était sous une dictature farouche durant quinze (15) ans par le régime répressif de Tombalbaye.

Son excellence pourquoi, on nous a jamais rappelé nous la jeunesse tchadienne et africaine en général à propos de la période de 1960 à 1975 dans l’histoire du Tchad ? On se demande si elle est sombre voire noire à tel enseigne omise de l’histoire du Tchad !

Son excellence, vous qui êtes nôtre seul et unique héros, nous la jeunesse tchadienne et africaine !

On se demande où sont passés les habitants des villages de Zouar, Ounianga-Kébir un certain 17 juin 1965 ? Et les 140 marabouts qui ont été ramassés dans tout l’est du Tchad ? Où sont ceux qui ont administrés des produits toxiques aux femmes musulmanes enceintes qui avortaient systématiquement ou se vidaient de leur sang ? Où sont ceux qui ont jeté des bébés dans des puits à Moundou, Sarh et Doba, sous le seul prétexte que ce sont tous des « Doum » (veut dire musulmans en dialecte Sarah au Tchad). Ou sont ceux qui ont attrapés 170 jeunes élèves et lycéens au Lycée Adoum Dalla de Moundou et les ont tous balancés dans des fosses communes ?

Pourquoi à Abéché, Faya, et Zouar, on a coupé les seins de 70 femmes puis servis aux chiens ?

Pourquoi en 1975, à Faya des personnes égorgées par dizaines en public ?
Son excellence et celle de la libération de votre peuple par l’envahisseur de la barbarie libyenne de 1980 à 1987, la Libye a envahi le Tchad, « Tchad espace vital de la Libye », selon la théorie du livre vert de Kadhafi.

Son excellence, notre héros nous la jeunesse on se demande combien y a-t-il eu de victimes tchadiennes pendant l’envahissement libyen ? Les organisations de droits de l’homme n’ont jamais ouvert un seul dossier, ni consacré une seul ligne sur cette période de 1980 à 1987. Pourquoi ? Elle ne fait pas partie de l’histoire du tchad ou ça gênerait certaines personnes comme le défunt guide libyen Kadhafi par exemple ? Et toute autre tentative de domination impérialiste morale, psychique ou intellectuelle.

Son excellence tout comme Fanon, vous avez sacrifié votre vie, votre jeunesse, votre énergie, votre sommeil au service de cette cause sacrée et immortelle. Vous avez refusé l’argent, l’or, le diamant et le pétrole au profit de notre pays.

Son excellence, votre Tchad que vous avez tant embrassé, souffre depuis que vous êtes partie.

Son excellence vous êtes parti pauvre pour que nous puissions vivre dans le bonheur mais les bandits ont transformé ce rêve en cauchemar.
Votre chère patrie vous réclame aujourd’hui par l’intermédiaire de sa jeunesse en partant à la recherche de l’originalité de son histoire. Car, La jeunesse tchadienne, c’est rendue compte des pages vierges, des pages modifiées, des pages retirées de l’histoire du tchad et devant beaucoup d’interrogation sans réponses !!!

Son excellence honneur à vous ! Si la France avait le général de gaulle, l’Amérique George Washington, la chine Mao Zedong, le Vietnam ho-chi-Minh, nous avons eu la chance de vous avoir son excellence ELDJAD HISSEINE HABRE notre héros national.

Son excellence, On nous a toujours appris depuis votre départ que vous avez été un dictateur ; cependant vous n’avez jamais envoyé un juif à la mort ; vous n’avez jamais rendu aucun peuple esclave. Vous avez seulement défendu l’identité et la dignité africaine. Napoléon l’avait fait, le Général de Gaule qui a refusé les soldes aux anciens combattants africains et pires les avait fait massacrer. Son excellence, quel dommage, vous êtes parti, laissée votre chère patrie beaucoup trop tôt, et c’est justement des hommes comme vous qui doivent vivre, le plus longtemps possible, pour répandre leurs idées, agir pour le bien de l’humanité, combattre cette loi de la jungle, loi du plus fort, qui continue à régner et à diviser les hommes, toujours pour le bien des fortunés, piétinant foi et lois, écrasant principes et idéaux, ignorant cœur et conscience, nous n’avons pas besoin de bouchers assoiffés de sang, ni de bourreaux mais d’hommes sages et fiers comme vous qui sauraient que faire si le pouvoir était entre leurs mains et qui mériteraient la confiance et le respect du peuple. Vous êtes beau de visage et d’âme et votre image est à jamais incrustée dans nos mémoires et vous êtes toujours présent dans notre cœur et vos idées ont plus de pouvoir sur nos actes. Son excellence, vous êtes d’une générosité sans pareille. Votre vie et votre histoire resteront à jamais dans chaque esprit comme étant notre héros national.

Son excellence, Ce ne sont pas des têtes pensantes qui manquent au Tchad, mais des têtes qui pensent pour le bien du Tchad sans arrière pensée ni d’en tirer profit matériel. Qui de ces derniers feraient comme vous, faire profiter le monde entier des vos idées constructives, de votre action désintéressée jusqu’au prix de votre vie ? Comment avez-vous fait pour ne pas laisser derrière vous des disciples mordus pour ce combat noble ? Il n’est pas tard, son excellence cher héros ! Oui vous pouvez ! Donnez-nous une double part de votre esprit, de votre Cœur déterminé ne pliant sous aucune menace et ne reculant devant n’importe quel obstacle. La peur ne rend pas service à quiconque veut défendre une situation, si petite soit elle. Aide-nous à nous dépasser et à dépasser nos peurs afin que le bien que nous voulons puisse être clair dans nos esprit et que nous puissions ainsi marcher tête haute vers ce bien et pour l’intérêt des autres. Oui, le cœur c’est la colonne vertébrale ; et il nous fait cruellement défaut. Quelle était votre recette pour cela son excellence ?

Son excellence, le pays va mal, très mal ! Le Tchad est en ébullition ; la menace du néocolonialisme pèse tellement que les personnes qui osent révolutionner les choses dans ce pays sont fauchées sans autre forme de procès. Pourtant il nous faut du cœur, il nous faut une conviction inébranlable et vivante. L’environnement n’est pas aussi facile, de manière que les personnes convaincues se comptent au bout de doigts et parfois ne représentent pas une force capable de travailler de manière durable et déterminante. Le mal est si profond et pour l’éradiquer il exige un leadership vrai et dépouillé de toute volonté de s’enrichir. Son excellence, aujourd’hui les mots me manquent pour vous manifester ma grande reconnaissance. Sachez que la vérité finira tôt ou tard par triompher du mensonge et ce jour là le monde entier découvrira avec stupéfaction les vrais ennemis du peuple tchadien et de l’Afrique tout entière.
Son excellence, nous la jeunesse avons pitié de ceux qui hier avaient commandité votre chute, aujourd’hui vous poursuivent et veulent avoir votre peau.

Son excellence, nous la jeunesse disons merci d’avoir essayé et réussi à changer la vie de millier de tchadiens.

Merci d’avoir donner de l’espoir au peuple tchadien.

Son excellence, les grands hommes laissent toujours une empreinte indélébile sur le terreau fertile de leur temps. Qu’importe la durée de la nuit, le jour finira par arriver excellence.

Son excellence, vous êtes un homme modeste, qui a été au service de son peuple, de l’Afrique et de l’humanité qui souffrait.

Son excellence bonne Fête de ramadan et à très bientôt.

ROZI TCHIOU ISSA
Tchioufils1987@hotmail.fr