Réaction de M. Mahamat Togoï, Président du CAS-HABRE