FRC : A défaut de dépénaliser l’homosexualité les autorités veulent sacrifier Habré pour plaire à Obama

Le Front du Refus et de la Citoyenneté dénonce l’opacité totale autour des vingt six décrets d’avances signé par le président Macky Sall et interpelle le gouvernement sur les nombreux emprunts obligataires lancés. Cette démarche n’est pas conforme à la rupture, à la bonne tenue des finances publiques et à leur stabilité. C’est sous le magistère de Macky Sall qu’on a vu pour la première fois autant de décrets d’avances indûment signés avec un montant aussi exorbitant. Si le président de la République ne peut prendre en charge toutes les priorités du peuple dans l’élaboration et dans l’orientation budgétaire, il y’a de quoi s’inquiéter sur l’amateurisme, le tâtonnement et le cafouillage de Macky Sall et de son gouvernement. Gouverner c’est prévoir malheureusement, le Senegal est dirigé par un marchand d’illusions et une horde de galaxie qui privilégient le prestige, la jouissance et le confort au moment où le peuple souffre. Par ailleurs le FRC condamne le kidnapping et l’arrestation arbitraire d’Hussein Habré sans convocation ni mandat d’amener du juge. C’est une violation grave de ses droits et de son statut de réfugié. Comment peut on juger Habré et protéger le président Idriss Deby principal bailleur de ce procès de la honte ? Alors que c’est lui qui a exécuté tous les crimes reprochés à Habré. A défaut de dépénaliser l’homosexualité les autorités veulent sacrifier Habré pour faire plaisir au président Obama dont la visite n’a eu aucun impact productif ni une rentabilité économique pour le Sénégal. Les sénégalais se dresseront contre ce régime liberticide malhonnêtement manipulé par les puissances occidentales.

Le Président Oumar Lo