Fort de sa contribution au budget des CAE, l’Etat Deby se constitue partie civile

Me Cheikh Ahmidou Ndiaye, l’un des Avocats du Président Hissein Habré, rejette d’un revers de main la constitution de partie civile de l’Etat tchadien dans l’affaire Habré. Soutenant que sa position est conforme à un principe général en droit commun, il souligne que l’action civile appartient à ceux qui ont souffert de l’infraction. Et de se demander : "En tant que personne morale, en quoi l’Etat tchadien a souffert de crime contre l’humanité, de génocide, de torture, de crime de guerre ? ". En réalité, soutient l’avocat, "c’est une démarche politicienne de l’Etat tchadien pour faire pression sur les juges parce qu’il a donné de l’argent".