DES CITOYENS SÉNÉGALAIS QUALIFIENT LE PROCÈS DU PRÉSIDENT HABRÉ DE « PROCÈS DE LA HONTE »