COMMUNIQUÉ DE PRESSE : AFFAIRE DU BRAS FRACTURE DU PRÉSIDENT HABRE - SAISINE DU MÉDIATEUR DE LA RÉPUBLIQUE PAR MME FATIME RAYMONNE HABRE

Considérant l’impasse dans laquelle nous sommes par rapport au refus opposé au simple souhait de faire soigner le Président conformément à son état.

Considérant l’absence totale d’écoute mais aussi déplorant l’attitude du directeur de l’administration qui, après avoir déclaré, à maintes reprises, aux médias que le Président n’avait rien du tout, qu’il se portait très bien, vient de reconnaître que le Président avait bel et bien une fracture ( l’Obs du 15 janvier 2020).

Considérant qu’il est tragique dans un système démocratique qu’une autorité puisse ainsi dissimuler la réalité des faits, mettre en danger le Président Habré pendant 2 mois , organisé un refus de soins, le faire perdurer pendant 60 jours piétinant ainsi le droit à la santé d’un détenu sous sa responsabilité directe.

Considérant que, de nombreuses actions ont été menées par les Avocats qu’elles n’ont eu aucune résultat ni écoute comme expliqué dans leur communiqué.

Nous portons à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, que :

J’ai adressé une requête au Médiateur de la République, Me Alioune Badara Cisse sur cette affaire, qu’il a saisi ensuite le Président de la République, M Macky SAll. Nous restons à l’écoute ; c’est parfois d’une situation désespérée que jaillit l’espoir.

Mme Fatime Raymonne Habré.