CHRONIQUE D’INJUSTICE, JOUR 24 : ILLEGITIMITE DES CHAMBRES, ILLEGALITE DE LA PROCEDURE, INEQUITE DU PROCES, ACTE 4

Des insultes à défaut de preuves

L’accusation, de concert, avec les parties civiles et les ONG développent aujourd’hui de nouvelles stratégies pour surmonter les échecs et dérapages répétés de leurs faux témoins devant les Chambres sénégalaises, et ce malgré une instruction menée totalement à charge……des insultes à défaut de preuves ; des accusations directes contre le Président Habré pour pallier la liquidation judiciaire par Déby des témoins clé, des auteurs des prétendus crimes perpétrés…..

Depuis quelques jours les accusations personnelles tendant à démontrer l’implication personnelle du Président Habré fleurissent ; elle sont le fait d’un nouveau cortège de femmes à deux têtes, témoins à N’Djamena et partie civiles devant les Chambres ; ce petit concert dérape vite vers des accusations attendues d’abus jamais invoqués lors leurs auditions au Tchad, et pour lesquelles aucune poursuite n’est engagée puisqu’elles ne sont pas reprises dans l’ordonnance de renvoi…..

Khadija la Rouge ou Khadija « la Menteuse »

Plusieurs de ces femmes témoignent selon un même schéma concocté par les ONG, à savoir des arrestations par une multitude d’individus, qui les ont aussi torturés…au delà de celles dont il a été prouvé que leurs déclarations à N’Djamena avait été fabriquée, de celles qui ne se rappellent plus de la date, le lieu de leur arrestations ou la nature de la torture dont elle ont été l’objet, en voilà une autre qui prétend avoir été abusée à quatre reprises par le Président Habré ! Or, jamais elle n’avait fait une telle déclaration au Tchad où elle avait été entendu pourtant à deux reprises ; elle n’en avait d’ailleurs pas parlé jusqu’à la fin de sa déposition, jusqu’à ce que Kam ne lui ouvre cette voie en l’interrogeant sur le type de tortures dont elle a été l’objet, et qu’elle commence à parler d’abus sexuels avant enfin d’accuser le Président Habré directement….Khadija réservait cette « quatrième vérité » aux Chambres…c’est pour cela qu’elle n’en avait pas parlé….Khadija la « Menteuse » puisque c’est comme cela que l’a appelé l’un des avocats d’office après l’avoir coincé sur l’identité de ceux qui l’ont torturé en même temps…..deux d’entre eux n’étaient pas présents à la DDS cette même année ! Et voilà Kam qui demande qu’on respecte le témoin ! Kam qui refusera une expertise médicale des coups reçus qui seule aurait pu confondre la Menteuse, elle qui avait pourtant rencontré Hélène Jaffé le Médecin attitré des parties civiles qui n’avait pas cru devoir établir de certificat médical en 1991 prouvant les violations dont elle aurait été la victime ! Non, cette expertise n’est pas opportune ; nous n’avons pas les capacités nous juges pour la réaliser ! Monsieur Kam qui abat de plus en plus le masque veut sauver son témoin….Kam est partout déguisé en pompier de service d’une accusation en déroute…..Khadija, incapable de confirmer ses dires devant le justice tchadienne ; il « faut que je sache ce que j’ai dit pour vous le confirmer ! »…..encore des PV trafiqués…..

UNE MASCARADE JUDICIAIRE DONT LA NULLITÉ EST D’ORES ET DÉJÀ ACQUISE

Faux témoins, PV fabriqués…combien seront-ils ces faux témoins à comparaître devant les Chambres sénégalaises jusqu’à la fin de ce cirque ; qu’importe d’ailleurs puisqu’en violation des articles 263, 264, 306 et 311 du Code de procédure pénale, et des droits de la défense, aucune notification de la liste des témoins de l’accusation n’a été faite à l’accusé ! Cette violation est sanctionnée par la Cour suprême du Sénégal par la nullité de l’arrêt de la Cour d’assises à intervenir…..bon courage Messieurs les faussaires…..nul ne connaît cette liste puisqu’elle est concoctée par le Parquet qui la révèle chaque jour, en violation des dispositions de l’article 313 qui réserve cette prérogative au Président de la Cour qui a depuis longtemps renoncé à exercer ses pouvoirs sauf celui de faire taire ses propres avocats d’office….