Affaire Hissène Habré : Difficile des fois de ne pas donner raison à Me El Haji Diouf

DAKARACTU.COM Dans la conduite de l’affaire dite ‘’Hissène Habré’’, il est des fois très facile de se perdre dans les déclarations des uns et des autres, c’est-à-dire entre la partie civile, les enquêteurs et les avocats de la défense, mais aussi dans les procédures d’enquête.
Le fait du jour est que l’homme qui est au cœur de l’affaire, et qui n’est personne d’autre que Hissène Habré, a été cueilli de sa cellule pour être conduit manu-militari à son domicile. Pour les limiers, il n’y a rien de plus normal dans une procédure d’enquête.
Mais là où le bât blesse, c’est quand son avocat Me El Haji Diouf a été empêché d’entrer pour assister son client. C’est lui qui l’a expliqué à nos confrères de Walf Tv.
Fulminant de rage, il s’est désolé de ce forcing qui selon lui pourrait mener à tout, car « les enquêteurs peuvent même emmener avec eux de la drogue pour dire qu’elle appartient à Hissène Habré ! ».
Sidika Kaba, le ministre de la justice en prendra aussi pour son grade, accusé par le tonitruant avocat d’être juge et partie à la fois.
Devant ce qu’il appelle une violation flagrante des droits de son client, il a interpellé en passant les associations des droits de l’homme « si promptes à accabler son client ».

Toujours au téléphone de nos confrères de Walf, il indique qu’il n’hésitera pas à saisir les hautes juridictions internationales. Peut-être que les enquêteurs nous édifieront là-dessus en livrant leur version. Affaire à suivre.