Affaire du Faux de Mme Aminata Touré : "Cachez moi ce faux que je ne saurais voir !"

Communiqué de presse

Une décision d’incompétence a été rendue par le Tribunal Correctionnel de Dakar qui peut s’analyser comme une fuite en avant désespérée. Peut-on cacher le soleil avec la main ?

La défense note que le Faux est désormais avéré par cette décision qui s’analyse comme un refus de se prononcer sur une accusation grave de faux et usage de faux en écriture. Elle rejoint l’ensemble des décisions rendues dans l’affaire Habré, et est revêtue du cachet de l’impunité.

Sur le plan politique, cette décision est un parapluie ouvert au-dessus de la tête de tous ceux ou celles qui ont été éclaboussés par leurs actes illégaux et diffamatoires dans l’opération de liquidation du Président Habré.

A entendre la cellule de communication de Mme Touré, elle fait partie de ceux qui bénéficient du statut "des Intouchables de la République". Ainsi donc, une véritable fracture sépare désormais les citoyens entre ceux qui sont les Intouchables et ceux qui doivent rendre compte et qu’on juge.
Il va s’en dire que cette décision fera l’objet d’un acte d’appel.

La cellule de communication
Fait à Dakar, le 10 avril 2015