07 heures d’audition, plus de 150 questions, aucune réponse, le Procureur tente de récuser le… « Kaala » de l’ancien Président : H. Habré déroute ses juges

Plus de cent cinquante (150) questions posées à l’ancien Président tchadien, qui faisait encore face à ses juges des Chambres africaines extraordinaires (Cae). Zéro réponse de Hissène Habré qui, une nouvelle fois, complètement enturbannée, a refusé d’ouvrir la bouche pour porter la réplique aux animateurs d’une juridiction qu’il ne reconnaît pas. Une défense si déroutante que Mbacké Fall, le Procureur des Cae, a voulu… récuser ce fameux « kaala » (Ndlr : turban) de Habré.

Hier juges des Chambres africaines extraordinaire (Cae) avaient encore convoqué l’ancien Président tchadien pour une audition qui a démarré vers 10 heures. Accompagné de ses avocats, Mes Ibrahima Diawara et Cheilkh Ndiaye, Hissène Habré n’a pas changé de posture : vêtu d’un boubou traditionnel de couleur blanc assorti d’un turban de la même couleur, il n’a pipé mot.

Un mutisme éloquent qui a apparemment dérouté le Procureur des Caes, Mbacké Fall, et ses adjoints et qui a fini de donner une tournure pour le moins ubuesque à l’ambiance, écrit Libération.